Amazon construit un refuge pour sans-abri sur son campus de Seattle.
Le refuge sera géré par Mary’s Place, un organisme sans but lucratif qui travaille avec l’entreprise depuis des années.
On s’attend à ce qu’il s’agisse du plus grand refuge familial de l’État de Washington. Les employés d’Amazon auront l’occasion d’y faire du bénévolat.

Il y a deux ans, Marty Hartman, directeur exécutif du refuge pour sans-abri Mary’s Place à Seattle, a reçu un colis d’Amazon : L’entreprise lui a remis une clé dorée symbolisant l’accès à huit étages d’un immeuble de son siège social à Seattle.

À l’époque, Mary’s Place exploitait un refuge pour sans-abri dans un hôtel Travelodge sur le campus d’Amazon. Amazon avait toujours prévu de rénover l’hôtel pour son propre usage. Ainsi, en 2017, la société a offert à Hartman un espace permanent dans l’un des bureaux d’Amazon. Maintenant, cet espace est presque terminé.

Lorsque le nouveau refuge ouvrira ses portes en 2020, il pourra accueillir 275 personnes par nuit. C’est une petite partie de la population sans-abri de la ville – environ 12 500 personnes dans le comté de King, où se trouve Seattle – mais on s’attend à ce qu’il s’agisse du plus grand refuge familial de l’État de Washington.

Jetez un coup d’œil à l’état d’avancement de la construction.

Après la construction du siège social d’Amazon, Seattle a connu une hausse considérable des loyers et du prix des maisons. De 2007 à 2017, le loyer médian à Seattle a augmenté de près de 42 %, comparativement à seulement 18 % à l’échelle nationale.

Comme les propriétés sont devenues plus chères, certains résidents à faible revenu de Seattle ont découvert qu’ils n’avaient pas les moyens d’y vivre. Le nombre de sans-abri à Seattle a augmenté de 9% chaque année depuis 2014. Certains résidents et experts attribuent cette montée en puissance à la présence d’Amazon dans la ville.

Le nouvel abri est situé de l’autre côté de la rue, en face des sphères amazoniennes – des coupoles de verre proéminentes qui servent à la fois d’espace de travail et de serre pour les employés.

Les occupants sans-abri partageront le nouveau bâtiment avec les employés d’Amazon. L’entreprise a offert de payer les services publics, l’entretien et la sécurité de l’espace pour les 10 prochaines années. Ça couvre aussi le loyer.

« Peut-être qu’un jour, si le problème des sans-abri à Seattle est résolu, nous pourrons le transformer en espace pour nous-mêmes », a déclaré John Schoettler, un dirigeant immobilier d’Amazon, au Seattle Times. « En ce qui me concerne, c’est à eux tant qu’ils en ont besoin. »

L’espace est conçu pour servir d’abri temporaire, de sorte que Mary’s Place s’attend à ce que 400 familles y séjournent chaque année.

L’OSBL affirme qu’il gardera de la place pour 275 personnes supplémentaires en cas d’urgence météorologique.

« Chacun d’entre eux se sentira aimé, en sécurité et invité à entrer « , a déclaré Hartman dans une vidéo sur le projet. « C’est un endroit où leurs enfants pourront être des enfants, et leurs parents pourront travailler sur les choses difficiles. »

Le nouvel abri ressemble à un motel. Les familles disposent de chambres individuelles et privées.

« Les chambres individuelles sont un cadeau incroyable pour les familles afin de préserver leur dignité individuelle « , a déclaré M. Hartman au Seattle Times. Les chambres permettent également aux familles d’amener leurs animaux domestiques.

L’espace est doté de « zones d’hygiène » où les occupants peuvent se baigner.

C’est le premier abri de Mary’s Place qui vient avec des baignoires (les autres n’ont que des douches).

Deux étages du refuge seront réservés aux familles d’enfants atteints d’une maladie potentiellement mortelle.

Il y a 30 chambres au total pour ces familles. Le refuge disposera également de cliniques de santé et d’aide juridique pendant la journée. Amazon a offert de fournir des conseils juridiques pro bono.

Le septième étage de l’immeuble offrira aux employés d’Amazon un endroit pour faire du bénévolat en donnant des cours de codage, en lisant aux enfants et en offrant de l’aide aux adultes pour rédiger leur curriculum vitae.

Après que Jeff Bezos, PDG d’Amazon, eut entendu parler de Mary’s Place par l’un de ses employés qui y a fait du bénévolat, il a donné 1 million de dollars à l’organisation en 2016.

L’an dernier, Bezos a créé le Fonds Day One, qui met de côté 2 milliards de dollars pour aider les familles sans abri et élaborer des programmes d’éducation préscolaire dans les collectivités mal desservies.

Une cuisine industrielle produira 600 000 repas par an.

Ces repas ne s’adressent pas seulement aux occupants de l’abri sur le campus d’Amazon ; bon nombre d’entre eux seront livrés dans 10 autres abris Mary’s Place à Seattle.

L’association est connue pour avoir transformé des bâtiments délabrés en logements temporaires pour sans-abri. Elle exploite actuellement des abris dans un ancien immeuble de la banque, un ancien bureau du shérif et un ancien restaurant.

Mary’s Place sera responsable du financement de ses propres opérations, de sa programmation et de son personnel dans l’espace. L’organisation a dit à CityLab que ces dépenses pourraient s’élever à 2 millions de dollars par an.

En plus des dons d’Amazon, l’association est financée par des subventions gouvernementales, qui sont payées par les impôts.

L’an dernier, Amazon a joué un rôle déterminant dans l’abrogation de la « taxe d’entrée » de Seattle, qui imposait les employés des entreprises gagnant plus de 20 millions de dollars par an. L’argent de cette taxe aurait été directement affecté au logement et aux services aux sans-abri.

Source: Business Insider.

Amazon construit un refuge pour sans-abri à l’intérieur de son siège social à Seattle – voici un aperçu de l’intérieur via @awasocial

Aidez-nous à partager :

Share via
Copy link